Hoko Nojo – Worldex

Pour ce premier article nous sommes allés dans les détails, les prochains seront peut être plus courts. Nous avons décidé d’écrire chacun une partie du voyage pour avoir deux visions et deux styles différents, cela pourra aussi changer à l’avenir.

Pierre-Henri

1er août 2018, 9h du matin. Nous nous rendons en compagnie de ma famille à la pointe du Raz dans le Finistère qui porte si bien son nom. Le lieu de départ à été choisi pour deux raisons, la première est que nous sommes tout les deux d’origine bretonne, Carhaix pour Corentin et Plozevet pour moi, la deuxième est symbolique : partir du bout du monde pour faire le tour du monde. Nous souhaitons partir vraiment du plus loin possible, nous laissons donc les touristes à la mère protectrice des naufragés et nous continuons notre chemin dans les rochers entre escalade et équilibrisme. Mes parents nous accompagnent jusqu’au bout. Nous atteignons, non sans mal avec nos sacs de 18 kg sur le dos, la plateforme survolant le raz de Sein.

IMG_0892

Ça y est c’est l’heure, 11h07 sonne le début de notre aventure. Après quelques photos et discussions, nous rejoignons le reste de ma famille venu si nombreux pour ce grand jour. Corentin, dont sa famille n’a pas pu être présente, reçoit les mêmes encouragements et conseils avisés que moi. Après des aurevoirs joyeux mais durs à la fois je vois mes proches s’éloigner, je ne les reverrai surement pas avant quelques temps. Nous restons seuls sur la pointe sous le regard protecteur de Notre Dame Des Naufragés. Nous laissons quelques minutes d’avance à ma famille pour faire la marche du retour et nous mettons à notre tour en route. L’impatience nous fait apercevoir au loin quelques membres Thiollier, nous restons à bonne distance pour ne pas réitérer le départ.

Enfin, le parking est en vue, nous nous installons à un endroit propice au stop et commençons le jeu des pouces. Pour sa première Coco assure malgré son air un peu tendu. Les minutes passent, nous apercevons les conducteurs et passagers nous faire des signes : plus de places, coucou, bravo, je tourne à gauche… Aucune voitures ne s’arrêtent. Je commence à douter de notre encombrement, deux personnes (hommes qui plus est) plus deux gros sacs, cela peut faire peur. Je fais mine de rien devant Corentin.

1er

Nous nous décidons finalement à faire du stop actif, c’est à dire avancer en tendant le pouce ce qui peut encourager les personnes à s’arrêter. Pas plus de chances, nous nous arrêtons à un croisement un peu plus loin et recommençons le lever de pouces. Au bout de quelques minutes ça y est notre première voiture s’arrête! Il s’agit de Nathalie qui nous déposera quelques kilomètres plus loin, il faut bien commencer quelque part! A notre sortie de voiture une grosse auréole à fait son apparition sous Corentin, la poche à eau de 3L c’est ouverte et l’intérieur du sac de Coco est trempé, un premier stop qui restera marqué! Une deuxième voiture nous prend quelques minutes après pour nous emmener sur Audierne on nous déjeunons. La voiture suivante est une ancienne voiture de postier qui sera notre 3ème et 4ème voiture, merci à la houle qui n’étais pas bonne pour surfer ce jour là!

La métropole se rapproche au fur et à mesure des voitures qui nous emmènent, Gilles nous raconte son parcours musical de joueur de Veuze (genre de cornemuse) dans un groupe de musique médiévale Suédoise « Merwenn ». Lorsque je lui demande s’il connait des endroit à visiter en Suède il me répond « Non je n’y suis jamais allé », fou rire général. A notre sorti de voiture il nous confira un de ses CD à remettre à quelqu’un en Suède, nous laisserons le hasard du stop nous guider vers ce quelqu’un le moment venu. Il nous dépose à Lorient sur une zone de stop déjà pratiquée par deux personnes, nous les laisseront trouver chaussure à leur pied avant de nous y mettre. Peu de temps après, Emilie 20 ans, nous emmènera jusqu’à Carnac ou nous passerons la nuit pas très loin de la plage, c’est du moins ce que nous avons cru. Après l’installation de la tente et du matériel nous nous décidons d’aller pic-niquer sur la plage, nous avons bien mis 30 à 40 minutes pour l’atteindre…

2eme

Le lendemain nous reprenons le stop à la sortie du camping à côté duquel nous avions dormis, première voiture qui passe, premier trajet de la journée. Nous avancerons jusqu’à la voie d’insertion d’Elven ou nous profiterons des 2h d’attente pour nous initier à la flûte. Nous aurons du temps pour nous améliorer… Finalement Tom nous récupérera et nous conduira jusqu’à Saint-Malo. Très bon moment passé avec lui, l’attente valait le coup! Arrivé à Saint Malo la plage nous tend les bras, le soleil est écrasant depuis que nous sommes partis et une bonne baignade nous reboost. Nous frayons notre chemin jusqu’à Hirel ou nous passerons la nuit dans le jardin de Sylvie et Christophe. Pour la première fois nous prenons des notes sur notre trajet assis sous un pommier.

IMG_0942

Le lendemain le soleil refait son apparition fort comme jamais, nous avançons si peu vite que nous croiserons plusieurs fois les mêmes cyclistes. Le Mont Saint Michel nous accueil mais nous n’y resterons que le temps de prendre une photo. Nous ne nous risquons pas à l’ascension qui ressemblerait à un slalom de touristes. Retour sur les routes en retrait des parkings bondés du Mont, la chaleur écrasante du milieu de journée à raison de nous et nous oblige à changer de stratégie.

IMG_0946

En effet l’heure et demie d’attente sans même un espoir de prise nous fait marcher quelques centaines de mètres jusqu’à un lieu plus adapté. C’est alors que que commencera le miracle, le destin, le karma que nous embrasseront avec une grande joie.

Tout commence donc avec Marion et Florian qui nous laissent monter dans leur voiture climatisée et proposent de nous payer une glace à Avranches, nous n’osions même pas en rêver! C’est ainsi que les glaces furent dégustées dans un parc et accompagnées de discussions sur les voyages.

IMG_0949

Une fois les dernières miettes du cornet avalées deux options s’offraient à nous, soit ils nous déposaient au bord de la route menant à Caen, notre idée d’origine, soit nous tentions l’avion-stop sur l’aérodrome d’Avranches. Le couple allait en effet réaliser un baptême de l’air en ULM au dessus du Mont Saint-Michel. Cette occasion étant bien trop belle pour ne pas la saisir, nous nous sommes ainsi naturellement rendus avec eux sur l’aérodrome. En arrivant sur place nous avons tout de suite compris que cela allait être difficile au vu des dimensions modestes des hangars et des avions aux alentours. Nous avons tout de même essayé en interrogeant les maîtres des lieux sur des possibles départs pour d’autres aérodromes ou même quelqu’un en partance pour une boucle dans l’azur Manchot. Malheureusement rien n’y fait l’avion-stop ça ne sera pas pour aujourd’hui. Nous profiterons quand même de l’envolée de nos deux compères pour imaginer les sensations.

IMG_0958

A leur retour sur terre, des étoiles plein les yeux, ils nous déposeront cette fois-ci sur la route de Caen. Anthony sera notre chauffeur suivant: grand sportif thriatlète, iron-man, coureur et fumeur. Accompagné de sa fille il nous déposera à Ouistreham ou il nous expliquera que la majorité des bâtiments on été couverts par son entreprise. Nous les quittons pour aller nous restaurer en bord de mer ou nous apercevons des douches de plage. Nous prévoyons de les utiliser après avoir trouvé un jardin dans lequel poser notre tente. Tâche plus ardue que prévue, nous faisons le tour des maisons mais seul des locataires et des personnes âgées nous répondent quand les maisons ne sont pas inoccupées. Nous finissons quand même par trouver une âme charitable qui nous propose de repasser dans une heure si nous n’avons rien trouvé le temps qu’il en parle à madame qui prendra la décision finale. Nous continuons notre quête sans succès lorsqu’une voiture s’arrête à notre niveau et la conductrice s’écrie « Hé vous faites quoi? ». Nous essayons de déchiffrer ses paroles à travers la circulation mais nous ne comprenons quasiment que « manger » « plage » « dormir chez nous ». C’est bon pour nous, nous nous rapprochons et faisons la connaissance d’Andréa et de Tristan, en couple depuis le jour ou ils se sont rencontrés, il y a une semaine… Pendant qu’ils savourent leurs sushis sur la plage nous nous occupons du ravitaillement en bière et instaurons par la même occasion le « vendredi bière », peu importe ce qu’il se passe nous dégusterons tous les vendredi une (ou plusieurs) bière. Nous montons ensuite dans le Tiguan d’Andréa qui nous conduira chez elle dans la cambrousse Normande. Sans rien y voir nous descendons de voiture et pénétrons la demeure de ses parents. Tristan, déjà bien à l’aise dans cette maison qu’il ne voit que pour la deuxième fois et dont il n’a jamais vu les propriétaires, se dirige vers la cave et récupère une bouteille de rouge pour l’apéro. Une belle soirée en perspective. Les douches de plage attendrons, une douche à l’italienne nous attend! Nous finissons la soirée en entre intérieur et extérieur et en nous initiant aux instruments que nous trimbalons Coco et moi qui sont Melodica, Guimbarde, flûte et harmonica.

IMG_0969

Une journée pleine de rebondissement annonçant la couleur des jours suivants!

3 commentaires sur “Hoko Nojo – Worldex

  1. Les articles sont trés intéressants et bien écrits avec du ressenti et parfois presque de la poesie : c’est super.
    J’ai le sentiment que vous trouvez ce que vous êtes venus chercher!
    Il manque quelques photos de la vie quotidienne : le campement, les repas, la toilette et des vidéos…
    Je vous souhaite un max de belles rencontres.

    J'aime

  2. Mijo :
    N’oublie pas la règle d’Or : PPPPS
    « Propres, Polis, Patients, Perséverants et Souriants » Issu et adapté de « Le monde en stop » Ludovic Hubler.

    Nous t’encourageons bien, Claude et Mijo.

    Bonne route !

    J'aime

    1. Salut Mijo, Merci pour ton message! Les récits de Ludovic Hubler ont été d’une grande aide pour la préparation du voyage, et sa règle et à respecter à la lettre! Ph

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s